bac francais
 
biographie cyrano
  Créer un compte biographie cyrano ACCUEIL biographie cyrano PARTENAIRES biographie cyrano VOTRE COMPTE biographie cyrano NOUS CONTACTER  
biographie cyrano
biographie cyrano
 
Connexion

Pseudo

Mot de Passe

Perdu votre Mot de Passe ?

Pas encore de compte ?
Inscrivez-vous !

 
Menu Principal
· Accueil
· Partenaires
· Votre Compte
· Nous Contacter
· Plan du site
· Webmasters

 
Ressources
· Autres commentaires
· Biographies
· Dissertations de philo
· Fiches de lecture
· Textes

 
Méthodologie
· La dissertation
· Le commentaire composé

 
Bac de français
· Annales du BAC
· Conseils pour l'écrit
· Conseils pour l'oral
· Dates du BAC 2009
· Résultats du BAC

 
Partenaires
. Annuaire santé
. Horaires d'ouverture
. Lettre de motivation
. Oodoc
. Rapport de stage

biographie cyrano

Biographie de Cyrano de Bergerac

Cyrano de Bergerac
(1619-1655)

Auteur, dramaturge et soldat français.

Connu surtout par la pièce éponyme écrite par Edmond Rostand, Hercule Savinien de Cyrano de Bergerac est né à Sens en 1619. En 1622, son père, Abel de Cyrano, avocat de son état, décida d'installer la famille à Mauvières. Cyrano reçut son éducation d'un prêtre qu'il n'appréciait pas particulièrement, et au sujet duquel il s'était souvent plaint à son père. A l'adolescence, il est alors envoyé poursuivre sa formation au collège de Beauvais. Jean Grangier, le principal du collège, deviendra d'ailleurs par la suite le modèle d'une des pièces de Cyrano, « Le Pédant Joué » (1654). En 1637, Savinien de Cyrano quitte le collège de Beauvais pour une vie de jeux, de beuveries et de duel, le plus souvent en compagnie de libres-penseurs. A dix-neuf ans, il s'engage dans la compagnie de Mr de Carbon de Casteljaloux, composée presque entièrement de gascons (d'où leur appellation de cadets de Gascogne). Henry Le Bret, ami de Cyrano, dira plus tard que les duels, qui à l'époque étaient le moyen le plus rapide et pratiquement l'unique moyen de se faire connaître le rendirent célèbre en si peu de jours que les gascons l'ont très vite considéré comme le démon de bravoure. Le problème fut que Cyrano était trop individualiste et avait des difficultés à se soumettre à la discipline de la compagnie.

Pendant son service, Cyrano est gravement blessé deux fois, une blessure par coup de fusil et une blessure au cou en 1640 pendant le siège d'Arras. Il ne parviendra jamais à recouvrer entièrement de ces blessures. Pendant sa convalescence à Paris, sa cousine Madeleine Robineau, Baronne de Neuvillette, l'aidera financièrement. Madeleine sera plus tard prise comme modèle de la jolie Roxanne.

L'année suivante, Cyrano abandonne la carrière militaire et commence des études auprès du philosophe et mathématicien Pierre Gassendi. Influencé par les théories et la philosophie libertine de Gassendi, Cyrano de Bergerac écrit alors des récits de voyages imaginaires vers la lune et le soleil et des récits satiriques portant sur les idées qui mettaient la Terre et l'humanité au centre de la création, comme « Histoire comique des états et empires de la lune » (1656) et « Histoire comique des états et empires du soleil » (1662) qui seront publiés de façon posthume. L'orientation scientifique des oeuvres de Cyrano popularise de nombreuses théories, mais son objectif principal est de ridiculiser l'autorité, notamment l'autorité religieuse, et encourager la libre-pensée matérialiste. Ces écrits influenceront par la suite « Les voyages de Gulliver » de Swift et « Micromégas » de Voltaire.

L'abandon de la carrière militaire et l'influence de la philosophie n'empêchèrent pas Cyrano de Bergerac de donner libre cours à ses instincts de duettiste. On le vit ainsi se quereller avec des auteurs aussi réputés que Molière et Scarron. Dans les années qui suivirent, Cyrano présenta deux pièces, « La mort d'Agrippine » (1654), tragédie qui fut suspectée de blasphème, et la comédie « Le pédant joué » (1654). Cette dernière fut d'abord reçue fraîchement à sa sortie, car elle était en dehors des canons du classicisme à la mode, mais sera plus tard appréciée à sa juste mesure à tel point que Molière s'en inspirera pour deux des scènes des « Fourberies de Scapin ».

Cyrano fut également actif dans le débat politique, prenant position contre la Fronde dans un violent pamphlet, « La Lettre contre Les Frondeurs » (1651) dans lequel il défend Mazarin, et ce même s'il lui était arrivé de critiquer Mazarin par le passé. Il meurt à Sannois le 28 juillet 1655.

 



biographie ernaux
 

Bacfrancais.com® Copyright - Tous
droits réservés. Toute reproduction complète ou partielle est formellement interdite. Les commentaires de texte, les fiches, les biographies sont la propriété de bacfrancais.com®