bac francais  
conseils ecrit bac
conseils ecrit bac ACCUEIL conseils ecrit bac LIENS UTILES conseils ecrit bac NOUS CONTACTER  
conseils ecrit bac
conseils ecrit bac
 
Menu Principal
· Accueil
· Liens utiles
· Nous Contacter
· Plan du site

 
Ressources
· Autres commentaires
· Biographies
· Dissertations de philo
· Fiches de lecture
· Textes

 
Méthodologie
· La dissertation
· Le commentaire composé

 
Bac de français
· Annales du BAC
· Conseils pour l'écrit
· Conseils pour l'oral
· Dates du BAC 2009
· Résultats du BAC

conseils ecrit bac

Conseils pour l'écrit du bac de français

I. SE PRÉPARER A L'ÉPREUVE

Pendant l'année scolaire :

La meilleure façon de se préparer à l'épreuve reste de lire attentivement tout au long de l'année, non seulement les oeuvres intégrales imposées, mais également des livres hors programme. A condition de les lire avec plaisir, et donc de les choisir selon son goût, cette pratique régulière sera bénéfique.

Profitez de vos lectures pour relever des citations intéressantes, que vous vous entraînerez à écrire de mémoire, sans faire de faute. Votre copie sera grandement valorisée par leur emploi judicieux.

Pendant la période de révision :

- Comprenez ce qu'on attend de vous en relisant attentivement les instructions officielles et en reprenant vos cours.

- Entraînez-vous en rédigeant de nombreux devoirs dans les conditions de l'examen : annales et ouvrages spécialisés constituent de bons supports pour vous exercer avec méthode.

- Quelles que soient vos préférences, ne faites l'impasse sur aucun des trois types d'épreuve d'écriture. (Commentaire, dissertation, invention).

- Basez-vous sur vos copies pour travailler vos points faibles.

- Bescherelle et Bred doivent devenir vos meilleurs amis !

Juste avant le jour « J » :

- N'oubliez pas qu'insomnie et concentration font rarement bon ménage : couchez-vous tôt durant les trois nuits précédant l'épreuve écrite. Et prévoyez deux réveils !

- Bannissez tout usage de médicament dopant ou relaxant.

- Repérez éventuellement le trajet si vous n'êtes pas familier du lieu d'examen pour en connaître précisément la durée.

II. ORGANISATION MATÉRIELLE

Dressez, quelques jours avant, la liste écrite du nécessaire à emporter pour être sûr de ne rien oublier. Brouillons et copies sont fournies à volonté.

Obligatoire : pièce d'identité et convocation.

Incontournable : plusieurs stylos, deux surligneurs, un effaceur ou correcteur, une règle, un crayon à papier avec sa gomme et son taille-crayon.

Bénéfique : quelques en-cas énergisants et une boisson (à consommer discrètement).

Malin : des ciseaux et de la colle… si vous ne pouvez pas finir à temps et que vos brouillons sont présentables, ils seront d'un grand secours.

Indispensable : une montre… pour la gestion du temps pendant l'épreuve mais aussi pour arriver à l'heure !

De l'éloge de la ponctualité…

Prévoyez une marge conséquente pour être certain d'arriver à temps. Même si vous êtes à l'heure, arriver stressé par un timing trop serré ne pourra qu'être préjudiciable à la concentration. Et n'oubliez pas qu'une fois les sujets distribués, l'entrée dans la salle vous serait interdite, sauf excellent motif.

III. DE L'IMPORTANCE DE LA PRÉSENTATION

Si vous êtes du genre à estimer que le fond compte plus que la forme, vous avez tout faux ! Une copie bien présentée, alliant clarté de mise en page, orthographe irréprochable et écriture soignée sera d'emblée plus appréciée. Le correcteur, qui voit passer un grand nombre de copies dans un laps de temps réduit, récompensera vos efforts et sera plus indulgent.

- Suivez scrupuleusement les consignes de présentation données par les surveillants.

- N'oubliez pas d'indiquer de façon claire, sur la première page, le sujet choisi.

- Rappelez-vous que l'encre rouge est réservée à la correction. Évitez également les encres fantaisie.

- Aérez votre texte intelligemment en sautant des lignes entre introduction, développement et conclusion mais également entre les paragraphes du développement.

- Débutez un paragraphe par un alinéa.

- Ce n'est pas une fiche de lecture : pas de titres ou d'intertitres.

- Respectez les règles de ponctuation et de mise en forme : tirets et retour à la ligne des dialogues, citations entre guillemets, coupure de citation indiquée par (…), soulignement des titres d'oeuvre, majuscules en début de vers…

- Numérotez les pages de votre copie, mais aussi celles de vos brouillons pour mieux vous y retrouver.

- Prévoyez de consacrer un quart d'heure à une relecture efficace : traquez les fautes d'accord, les oublis de majuscules en début de phrase et de noms propres, les fautes d'orthographe d'usage, les redites…

IV. STYLE ET SYNTAXE

- Ne cherchez pas à impressionner le correcteur par des phrases trop alambiquées.

- Préférez les phrases courtes exprimant efficacement une idée.

- Adaptez votre style au type d'épreuve choisi.

- Ne pratiquez pas le délayage, le correcteur ne sera pas dupe : vous n'êtes pas noté au volume !

- Utilisez les citations à propos, pour illustrer votre travail et non par simple ostentation.

- Évitez les abréviations, écrivez les siècles en chiffres romains, soignez votre syntaxe.

- Employez les mots de liaison (« de plus », « de même », « donc », « cependant »…) pour articuler toute chaîne argumentative et permettre au correcteur de suivre facilement l'enchaînement de vos idées.

- Servez-vous de termes justes et précis, de préférence à des mots génériques et fourre-tout.

V. LE DÉROULEMENT DE L'ÉPREUVE

Le succès de l'épreuve écrite repose sur une bonne gestion du temps et du stress, autant que sur vos capacités. S'être copieusement entraîné à produire des textes de qualité dans des contraintes horaires identiques est capital pour ne pas se laisser emporter par le stress le jour « J ».

Soignez le choix du sujet :

Pour choisir le sujet qui vous valorisera le plus, consacrez temps et attention à la lecture des trois sujets. Cette étape primordiale ne doit pas prendre plus de dix minutes, surtout si l'indécision est votre point faible.

Le hors-sujet est la bête noire des futurs bacheliers, et à juste titre : si vous sentez qu'un des trois sujets vous y expose, écartez-le d'office !

Sachez utiliser efficacement le brouillon :

- N'écrivez que sur le recto, en numérotant les feuilles : vous ne perdrez pas de temps à naviguer dans vos notes, consultables d'un seul coup d'oeil.

- Pour l'épreuve du commentaire, numérotez au crayon gris les vers ou les lignes du texte à commenter afin de faciliter les références.

- Notez en vrac les remarques qui vous semblent capitales dès la première lecture du sujet, vous les organiserez plus tard.

- Relevez les mots-clés de l'énoncé.

- Si le plan détaillé (et éventuellement l'introduction et la conclusion), se conçoit impérativement sur le brouillon, le développement se rédige directement au propre : votre temps est compté !

Sachez gérer votre temps :

- Ne perdez pas trop de temps sur les questions, moins cotées au barème que le travail d'écriture.

- Les questions sont censées préparer à la partie essentielle de l'épreuve. Abordez-les dans cette optique.

- S'il est préférable de commencer par répondre aux questions, vous pouvez passer directement au travail d'écriture si vous rédigez lentement. Assurez-vous juste d'avoir compris globalement leur sens. Vous y reviendrez en fin d'épreuve.


 



Retour aux explications et commentaires de textes pour le bac de français
conseils ecrit bac
 

Bacfrancais.com® Copyright - Tous
droits réservés. Toute reproduction complète ou partielle est formellement interdite. Les commentaires de texte, les fiches, les biographies sont la propriété de bacfrancais.com®