bac francais  
resume barbier de seville
resume barbier de seville ACCUEIL resume barbier de seville LIENS UTILES resume barbier de seville NOUS CONTACTER  
resume barbier de seville
maupassant
 
Menu Principal
· Accueil
· Liens utiles
· Nous Contacter
· Plan du site

 
Ressources
· Autres commentaires
· Biographies
· Dissertations de philo
· Fiches de lecture
· Textes

 
Méthodologie
· La dissertation
· Le commentaire composé

 
Bac de français
· Annales du BAC
· Conseils pour l'écrit
· Conseils pour l'oral
· Dates du BAC 2009
· Résultats du BAC

resume barbier de seville

Guy de Maupassant, Pierre et Jean : résumé


Chapitre I


Ancien bijoutier à Paris, M. Roland décide de s'installer avec sa femme au Havre. Parents de deux garçons, Pierre, l'aîné, médecin, et Jean, licencié en droit, viennent passer quelques jours chez leurs parents. Et leur rencontre avec la nouvelle voisine de la famille, Mme Rosémilly, une jeune et riche veuve, ne fait qu'accroître leur rivalité fraternelle. Par une journée favorable à une partie de pêche, toute la famille se retrouve, en compagnie de la jeune veuve, à bord de leur bateau baptisé la Perle. Les deux femmes profitent de la mer. M. Roland, lui, se désole de la médiocrité de sa pêche. Pierre et Jean, quant à eux, paradent devant Mme Rosémilly. À leur retour, la famille apprend qu'un homme, mandaté par leur notaire, s'est présenté chez eux à trois reprises. Le notaire doit revenir en fin de soirée. Cette visite anime la discussion durant le dîner. Mme Rosémilly prend congé à l'arrivée du notaire qui leur annonce la mort de leur ami parisien M. Léon Maréchal qui lègue toute sa fortune à Jean.

Chapitre II


Après avoir entendu la nouvelle, Pierre sort seul et ses pas le mènent vers la mer. Envahi par un lourd sentiment d'oppression, il s'interroge sur son mal être et en arrive à la conclusion que l'héritage de Jean a éveillé en lui de la jalousie. Rêvassant sur la beauté paisible de la mer, il aperçoit un homme seul, assis, et reconnaît son frère qu'il rejoint. L'amertume de Pierre est grandissante, mais il félicite Jean pour cet héritage inattendu avant de s'en aller. Frustré, il se rend chez Marowsko, un ami pharmacien d'origine polonaise qu'il a connu à Paris. Après quelques banalités d'usage, Pierre épanche sa bile. Marowsko, surpris, exprime des réserves sur les conséquences de cet héritage non partagé.

Chapitre III


Le lendemain, Pierre est décidé s'investir sérieusement dans sa carrière de médecin. Il passe la matinée en ville à la recherche d'un appartement à sa convenance. En retard pour le déjeuner, il est vexé de trouver la famille attablée. À table, la conversation est consacrée à la fortune de Jean. L'après-midi, Jean et ses parents se rendent chez le notaire. Pierre trouve un appartement à son goût sur le boulevard François 1er mais trop cher. Il pense solliciter un prêt auprès de son frère. Avant de rentrer, il fait un détour dans une brasserie pour y retrouver une serveuse qui semble s'intéresser à Jean. Pierre lui confie la nouvelle de l'héritage et la serveuse soupçonne Jean d'être le fils illégitime de Maréchal. Il rentre avec l'intention de prévenir son frère mais Mme Rosémilly et le capitaine Beausire sont là pour honorer Jean. Agacé par l'ambiance festive du dîner, il s'enivre et va se coucher.

Chapitre IV


Pierre s'éveille dans de bonnes dispositions : il est décidé à laisser de côté les propos de la serveuse. Sa bonne humeur amuse toute la famille au déjeuner. L'esprit léger, il passe une partie de la journée en mer avec Papagris, l'homme qui entretient la Perle. Le brouillard les oblige à regagner la terre ferme. À la maison, tout bascule quand il apprend que sa mère à louer, pour Jean, l'appartement qu'il convoitait. Sa curiosité pour Léon Maréchal le pousse à interroger ses parents à son sujet. Après le repas, Pierre sort, sans but mais empli par le doute, et retrouve Marowsko. Lors de leur discussion, le souvenir de Maréchal revient à Pierre. Certaines ressemblances avec son frère affermissent sa conviction. Il est pris d'une violente colère pour sa mère.

Chapitre V


Pierre a le cœur lourd de cet inavouable secret. Sa nuit est agitée. Il se rend dans la chambre de Jean pour observer, dans son sommeil, les traits de son visage. Convaincu qu'ils n'ont pas le même père, au matin, Pierre demande à sa mère un portrait de Maréchal, afin de confirmer son analyse puis se rend à Trouville où, mêlé aux gens, il est envahi par un sentiment de dégoût pour les femmes. À son retour, lors du dîner, Pierre relance sa mère sur le portrait, mais elle est absorbée par l'aménagement de l'appartement de Jean. M. Roland demande alors à sa femme de présenter le cadre à son fils. Certain de la culpabilité de sa mère, Pierre scrute le portrait de Maréchal afin d'y trouver des ressemblances confondantes. Mais c'est l'attitude de sa mère qui s'avère être révélatrice.

Chapitre VI


Quelques jours plus tard, contrariée par le comportement de Pierre, Mme Roland est atteinte d'une série de crise de nerfs. Malgré la prescription de son fils, les crises se font de plus en plus fréquentes et leur cause évidentes : les sous- entendus de Pierre sur le passé de sa mère. Jean s'installe dans son nouvel appartement et la famille décide de passer un moment à Saint-Jouin en compagnie de Mme Rosémilly et du capitaine de Beausire. Seul avec Mme Rosémilly, Jean lui fait part ses intentions. Il évoque même un projet de mariage. Pierre, quant à lui, n'a de cesse à torturer sa mère avec des allusions grivoises.

Chapitre VII


La famille Roland et Mme Rosémilly se retrouvent chez Jean. M. Roland est très fier de son fils. Mme Rosémilly est très élogieuse. Pierre quant à lui critique ouvertement le goût de Jean et de sa mère. Une fois Mme Rosémilly raccompagné par M. Roland, Mme Roland en profite pour faire quelques rangements. La tension entre les deux frères, restés seuls, éclate en une violente dispute : l'un accusant l'autre de jalousie et l'autre dénonçant le déshonneur que cet héritage inflige à leur mère. Pierre, furieux, quitte l'appartement et Jean reste auprès de sa mère qui finalement lui avoue son histoire d'amour avec Maréchal. Elle lui confesse qu'il est le fils de ce dernier. Jean n'en tient pas rigueur à sa mère et rentre avec elle tard dans la nuit.

Chapitre VIII


Jean éprouve quelques remords à propos de l'héritage mais se résigne à l'accepter en concluant que cet argent lui revient du fait du lien de sang qui l'unit à Maréchal. Pour le bien de sa mère, il tient à éloigner Pierre du cercle familial. Le lendemain, chez ses parents, fort de ses résolutions, il suscite la curiosité de Pierre en lui parlant de la Lorraine, un transatlantique qui s'apprête à partir. Il évoque la possibilité, pour lui, d'avoir une place à bord en tant que médecin. Pierre comprend aussitôt les manœuvres de son frère mais ne s'en formalise pas. Lui-même veut partir. Jean demande officiellement la main de Mme Rosémilly qui l'accepte volontiers, heureuse de faire partie de la famille Roland.

Chapitre IX


Grâce aux lettres de recommandation de ses professeurs, Pierre est engagé à bord de la Lorraine. Triste et perdu, il pense à la vie nouvelle qui l'attend. Il visite une dernière fois son ami Marowsko qui lui reproche son départ. Il se rend ensuite à la brasserie où la serveuse reste indifférente à son départ. De retour à la maison familiale, il refuse l'aide de sa mère pour ses bagages. Les jours passent et Pierre se sent de plus en plus étranger à sa famille. La veille de son départ est pour lui une délivrance. Ses parents, son frère et Mme Rosémilly viennent lui dire adieu. M. Roland tient à voir la Lorraine quitter le port depuis la Perle en pleine mer. Mme Roland apprend à son époux le mariage prochain de Jean et de Mme Rosémilly.
 




Retour aux explications et commentaires de textes pour le bac de français

biographie ernaux
 

Bacfrancais.com® Copyright - Tous
droits réservés. Toute reproduction complète ou partielle est formellement interdite. Les commentaires de texte, les fiches, les biographies sont la propriété de bacfrancais.com®