bac francais  
resume barbier de seville
resume barbier de seville ACCUEIL resume barbier de seville LIENS UTILES resume barbier de seville NOUS CONTACTER  
resume barbier de seville
julesvernes
 
Menu Principal
· Accueil
· Liens utiles
· Nous Contacter
· Plan du site

 
Ressources
· Autres commentaires
· Biographies
· Dissertations de philo
· Fiches de lecture
· Textes

 
Méthodologie
· La dissertation
· Le commentaire composé

 
Bac de français
· Annales du BAC
· Conseils pour l'écrit
· Conseils pour l'oral
· Dates du BAC 2009
· Résultats du BAC

resume barbier de seville

Jules Verne, Voyage au centre de la Terre : résumé


L'histoire commence dans le quartier de Hambourg, en Allemagne.

Un jour, Otto Lidenbrock, professeur, géologue et minéralogiste achète un manuscrit original de SnoriSturluson. Ce livre fait partie d'une saga islandaise du XIIe siècle : Heimskringla. Dans ce vieux manuscrit, le professeur fit une découverte qui marquera le début d'une grande aventure. En effet, le 24 mai 1863, il trouve accidentellement un vieux parchemin écrit en caractères runiques. Grâce à l'aide de son neveu Axel, après de nombreux efforts, Lindenbrock finit par percer les secrets du cryptogramme. Il découvre que le parchemin était, en fait, un message d'un dénommé Arne Saknussem. Ce dernier était un alchimiste d'origine Islandais ayant vécu au XVIe siècle. Dans le vieux manuscrit, Arne Saknussem affirme avoir trouvé un passage jusque dans le centre de la terre à partir du Volcan Sneeffels. Lindenbrock s'enflamme au sujet du contenu de son manuscrit. Dans le livre, Lidenbrock est décrit comme un homme enthousiaste et impétueux. Il n'a aucune hésitation à proposer à Axel de l'accompagner pour un voyage jusqu'au centre de la terre. Au début, cette décision très soudaine de partir du jour au lendemain ne séduit pas le jeune Axel.

Voyage au centre de la Terre est raconté par Axel, le neveu du professeur Lindenbrock. Le jeune Axel y narre, comment il a décidé de suivre son oncle dans une expédition en Islande. Les deux protagonistes, le professeur et son neveu étaient en désaccord sur le fait de partir en voyage vers l'inconnu. Le premier, plus décidé, après sa lecture du manuscrit et la possible vérification des théories d'Humphry Davy. Ce dernier a proposé l'hypothèse selon laquelle la température vers le noyau terrestre serait moins élevée. Le second protagoniste est par contre un partisan de Siméon Denis Poisson. Ce dernier est défenseur de la théorie de la chaleur centrale. L'intervention de Graüben a pesé sur la décision d'Axel. Graüben, une Virlandaise, est la pupille du professeur Lidenbrock et le grand amour d'Axel. Les deux se sont fiancés à l'insu du professeur. Graüben encourage son amoureux à entreprendre le voyage avec l'espoir qu'ils se marieront à son retour. Pour cette aventure périlleuse, Axel a donc dû abandonner celle qu'il aime.

Deux jours sont passés après le déchiffrement du message du parchemin. Le professeur s'est occupé de tous les préparatifs. En deux jours, il a pu se procurer de matériels adéquats, des technologies de pointe de l'époque. À sa disposition, il a des appareils de Ruhmkorff. Il s'agit d'un dispositif pouvant fournir de l'éclairage. Aussi, il s'est équipé d'un puissant explosif : le fulmicoton. En quête de découvertes, Lidenbrock et Axel partent à destination du cratère du Sneeffels ou Snæfellsjökull. Les deux hommes se pressent, car selon les écrits de Saknussem, il fallait respecter certaines conditions pour se repérer. Un certain temps était requis pour arriver en Islande et plus précisément jusqu'au volcan. Pourtant, il était primordial d'y arriver à la fin du mois de juin pour identifier l'emplacement d'un point d'entrée. À cette date précise, l'entrée se situera dans la zone où se fonderait l'ombre d'un pic rocheux.

Sur le parcours qui les mène en Islande, Lidenbrock et Axel vont passer par plusieurs villes : Altona, Kiel, Korsør, Copenhague… Arrivé à Copenhague, le professeur sollicite l'aide de M. Thompson, le directeur du musée des Antiquités du Nord de Copenhague. Celui-ci lui donne des informations utiles pour son voyage pour Islande, ainsi que pour son séjour une fois sur place. Lidenbrock anticipe le fait que son neveu et lui devront descendre des gouffres une fois dans le cratère. Ainsi, il oblige Axel à suivre des leçons d'abîme en haut d'un clocher. Le but étant de lui permettre de surmonter son vertige. Avant d'arriver jusqu'au sud-ouest de l'Islande, les aventuriers passent par Elseneur et Skagerrak. Ils longent la Norvège avant de traverser la mer du Nord. Enfin, ils passent au large des îles Féroé et se rapprochent de leur destination. Au port de Reykjavik, les deux hommes sont hébergés par M. Fridriksson, un professeur de sciences naturelles. Cet homme leur fait part de tout ce qu'il sait sur Saknussem. Lidenbrock et Axel sont toutefois restés discrets sur l'objectif réel de leur voyage.

Suivant les sages conseils de M. Fridriksson, ils recrutent Hans Bjelke, un chasseur islandais qui peut leur servir de guide. Ensemble, ils recherchent le chemin qu'aurait suivi Arne Saknussem pour aboutir au centre de la terre. Sur la route qui mène à Sneffels, les aventuriers passent par Gardär puis Stapi. À cette étape du parcours, ils vivent quelques mésaventures engendrées par l'impatience du professeur, mais aussi par l'un de leurs hôtes. Le volcan éteint du Sneffels est constitué de 3 cheminées. Selon les indications du vieux parchemin, l'entrée du passage vers le centre de la Terre se trouve au niveau de l'une de ces cheminées. À proximité des cratères, Lidenbrock trouve une inscription runique au nom de l'alchimiste Saknussem. Ce qui à ses yeux justifie la véracité de leur cryptogramme. Ils attendent alors avec un grand espoir un moment précis pour repérer l'entrée du passage. C'est pourquoi ils devaient arriver avant « les calendes de juillet ».

Le 28 juin, les conditions citées par le parchemin sont respectées. L'ombre d'un pic rocheux se projette sur le cratère central. Les 3 aventuriers peuvent commencer la descente. Munis de cordes, ils descendent la cheminée principale. En vue de prendre des notes sur le chemin parcouru avec le maximum de précision, le professeur Lidenbrock dispose d'un journal scientifique. Lidenbrock, sans le savoir, dirige son équipe vers la perte en choisissant la mauvaise direction à partir d'un croisement entre deux galeries. Cette erreur a presque coûté la vie des 3 hommes. En effet, leur réserve d'eau s'était épuisée rapidement. De ce fait, le professeur et ses deux compagnons reviennent sur leurs pas en étant assoiffés. De retour au croisement, ils se fient à Hans qui leur mène vers une nappe souterraine d'eau ferrugineuse. Sur le trajet, Axel se rend compte que Lidenbrock avait bien raison : la théorie de la chaleur centrale n'était pas exacte. En effet, l'augmentation de la chaleur n'était nullement considérable.

Ils continuent à s'engouffrer jusque dans les entrailles de la Terre. Axel se retrouve en danger lorsqu'il se retrouve malgré lui séparé des autres. Les 3 compagnons réussissent à se regrouper, mais Axel fait une mauvaise chute. Heureusement, Lidenbrock et Hans parviennent à le guérir. L'aventure continue. À l'intérieur du cratère, ils font d'innombrables et incroyables découvertes. Parmi ces découvertes : une mer intérieure, une forêt de champignons géants, un combat d'animaux préhistoriques. Nos explorateurs baptisent certaines en leur nom : la mer Lidenbrock, l'îlot Axel, le fleuve Hans Bach. Le professeur et son équipe naviguent durant une dizaine de jours sur la mer Lidenbrock, surmontant les dangers. Sur la côte, ils trouvent un poignard rouillé portant les initiales d'Arne Saknussem. Ce qui les procurent un certain courage, car preuve qu'ils sont sur la bonne voie. Pourtant, un nouvel obstacle fait son apparition : un passage bouché par une éruption récente. Le professeur utilise alors son fulmicoton, mais l'explosion provoque un raz-de-marée. Suite à cela, l'équipe perd l'ensemble des provisions et presque tous les équipements.

Loin dans les fins fonds de la terre, le professeur et ses compagnons meurent de faim. L'équipe d'intrépides aventuriers perd espoir de retour en surface et donc de survie. Cependant, soudainement, une éruption volcanique les emporte jusqu'à la surface à un lieu qu'ils n'auraient jamais imaginé. En effet, ils ressortent en Italie, au niveau du volcan Stromboli. Au final, le professeur Lidenbrock n'est pas parvenu à aller jusqu'au centre de la Terre. Toutefois, il devient célèbre. De son côté, Axel se marie avec Graüben. Hans quant à lui retourne en Islande.
 




Retour aux explications et commentaires de textes pour le bac de français

biographie ernaux
 

Bacfrancais.com® Copyright - Tous
droits réservés. Toute reproduction complète ou partielle est formellement interdite. Les commentaires de texte, les fiches, les biographies sont la propriété de bacfrancais.com®