bac francais  
hommage à la vie
hommage à la vie ACCUEIL hommage à la vie LIENS UTILES hommage à la vie NOUS CONTACTER  
hommage à la vie
hommage à la vie
 
Menu Principal
· Accueil
· Liens utiles
· Nous Contacter
· Plan du site

 
Ressources
· Autres commentaires
· Biographies
· Dissertations de philo
· Fiches de lecture
· Textes

 
Méthodologie
· La dissertation
· Le commentaire composé

 
Bac de français
· Annales du BAC
· Conseils pour l'écrit
· Conseils pour l'oral
· Dates du BAC 2009
· Résultats du BAC

 
Jules Supervielle
· Hommage à la Vie
· Prophétie

hommage à la vie

Jules Supervielle : Hommage à la Vie

  • Vous allez pouvoir accéder à l'explication du poème "Hommage à la Vie" de "Jules Supervielle".
  • Ce document donne des pistes à l'étude du texte.
  • PASSAGE : Voir poème ci-dessous.
Extrait du commentaire :

Dans cet « hommage à la vie », l'homme, « dédoublé », semble accorder à son corps une existence propre. Celui-ci est présenté comme un abri de fortune, par définition passager (« C'est beau d'avoir élu / Domicile vivant... »), qui inscrit l'homme dans le temps : comme une horloge qui rythme le temps qui passe de son tic-tac régulier, les battements du coeur comptent les...

Poème étudié :

C'est beau d'avoir élu Domicile vivant
Et de loger le temps
Dans un coeur continu,
Et d'avoir vu ses mains
Se poser sur le monde
Comme sur une pomme
Dans un petit jardin,
D'avoir aimé la terre,
La lune et le soleil,
Comme des familiers
Qui n'ont pas leurs pareils,
Et d'avoir confié
Le monde à sa mémoire
Comme un clair cavalier
A sa monture noire,
D'avoir donné visage
A ces mots : femme, enfants,
Et servi de rivage
A d'errants continents,
Et d'avoir atteint l'âme
A petit coups de rame
Pour ne l'effaroucher
D'une brusque approchée.
C'est beau d'avoir connu
L'ombre sous le feuillage
Et d'avoir senti l'âge
Ramper sur le corps nu,
Accompagné la peine
Du sang noir dans nos veines
Et doré son silence
De l'étoile Patience,
Et d'avoir tous ces mots
Qui bougent dans la tête,
De choisir les moins beaux
Pour leur faire un peu fête,
D'avoir senti la vie
Hâtive et mal aimée,
De l'avoir enfermée
Dans cette poésie.

Jules Supervielle, Hommage à la Vie




hommage à la vie
 

Bacfrancais.com® Copyright - Tous
droits réservés. Toute reproduction complète ou partielle est formellement interdite. Les commentaires de texte, les fiches, les biographies sont la propriété de bacfrancais.com®

Affiliation pour Webmasters - Plan du site