bac francais  
René-Guy Cadou
René-Guy Cadou ACCUEIL René-Guy Cadou LIENS UTILES René-Guy Cadou NOUS CONTACTER  
René-Guy Cadou
René-Guy Cadou
 
Menu Principal
· Accueil
· Liens utiles
· Nous Contacter
· Plan du site

 
Ressources
· Autres commentaires
· Biographies
· Dissertations de philo
· Fiches de lecture
· Textes

 
Méthodologie
· La dissertation
· Le commentaire composé

 
Bac de français
· Annales du BAC
· Conseils pour l'écrit
· Conseils pour l'oral
· Dates du BAC 2009
· Résultats du BAC

 
René-Guy Cadou
· Ah ! Je ne suis pas métaphysique, moi

René-Guy Cadou

René-Guy Cadou : Ah ! Je ne suis pas métaphysique, moi (extrait de Hélène ou le Règne végétal)

  • Vous allez pouvoir accéder à l'explication du poème "Ah ! Je ne suis pas métaphysique, moi..." tiré de "Hélène ou le Règne végétal" de "René-Guy Cadou".
  • Ce fichier comprend un commentaire composé détaillé.
  • PASSAGE : Voir poème ci-dessous.
Extrait du commentaire :

Auteur des Biens de ce monde (c'est le titre d'un de ces recueils), René-Guy Cadou exprime ainsi, dans un poème extrait du recueil posthume intitulé Hélène ou Le Règne végétal (1952-1953), son refus de l'éternité et sa foi dans la vie...

Poème étudié :

Ah je ne suis pas métaphysique, moi
Je n'ai pas l'habitude de plonger les doigts
Dans les bocaux de l'éternité mauve et sale
Comme un bistrot de petite ville provinciale
Et que m'importe qu'en les siècles l'on dispose
De mon âme comme d'une petite chose
Sans importance ainsi qu'au plus chaud de l'été
Dans la poussière le corset d'un scarabée
Je prodigue à plaisir et même quand je dors
Il y a cette flamme en moi qui donne tort
A tout ce qui n'est pas cette montée sévère
Vers l'admirable accidenté visage de la terre
Je plonge dans ma vie une main de chiendent
Et c'est trop de bonheur lorsque de temps en temps
L'heure venue d'agir j'en tire la semence
Qui d'année en année prolonge ma patience
Ah tu verrais faner les ciels et les chevaux
O mon cœur sans que rien ne te semblât nouveau
Même dût-on mourir dans le frais de son âge
Rien que d'avoir posé son front sur un corsage
Et fût-il d'une mère on a bien mérité
De croire dans la vie plus qu'en l'éternité.

René-Guy Cadou, Hélène ou le règne végétal




René-Guy Cadou
 

Bacfrancais.com® Copyright - Tous
droits réservés. Toute reproduction complète ou partielle est formellement interdite. Les commentaires de texte, les fiches, les biographies sont la propriété de bacfrancais.com®

Affiliation pour Webmasters - Plan du site