bac francais  
commentaire composé
  Créer un compte commentaire composé ACCUEIL commentaire composé PARTENAIRES commentaire composé VOTRE COMPTE commentaire composé NOUS CONTACTER  
commentaire composé
commentaire composé
 
Connexion

Pseudo

Mot de Passe

Perdu votre Mot de Passe ?

Pas encore de compte ?
Inscrivez-vous !

 
Menu Principal
· Accueil
· Partenaires
· Votre Compte
· Nous Contacter
· Plan du site
· Webmasters

 
Ressources
· Autres commentaires
· Biographies
· Dissertations de philo
· Fiches de lecture
· Textes

 
Méthodologie
· La dissertation
· Le commentaire composé

 
Bac de français
· Annales du BAC
· Conseils pour l'écrit
· Conseils pour l'oral
· Dates du BAC 2009
· Résultats du BAC

 
Partenaires
. Annuaire santé
. Horaires d'ouverture
. Lettre de motivation
. Oodoc
. Rapport de stage

commentaire composé

Le commentaire composé

 

Le commentaire composé porte sur un texte littéraire. Il peut également être proposé au candidat de comparer deux textes. En série générale, le candidat compose un devoir qui présente de manière organisée ce qu'il a retenu de sa lecture et justifie son interprétation et ses jugements personnels.

Le travail préliminaire est identique à celui de la lecture analytique, mais le commentaire ne doit pas être organisé linéairement, mais structuré autour de centres d'intérêt, selon des idées directrices.

 

1. Comprendre le sujet

  • Si le sujet est précis, il est nécessaire de bien en analyser les termes pour comprendre ce qui est exactement demandé.
  • Rattachez si possible le sujet à l'objet d'étude.

 

2. Etudier le texte

A. Observer le hors-texte et le paratexte.

La date, le nom de l'auteur, le titre, le résumé éventuel situant l'extrait. Demandez vous ce que vous savez de l'auteur, de ses oeuvres, le mouvement culturel ou littéraire dominant, l'oeuvre d'où est extrait le texte, ou encore le contexte historique ou social.

B. Analyser le texte.

  • Examen du système énonciatif : Etude des pronoms, des marques temporelles, du lexique évaluatif. Cela permet une première approche du type, du genre, de la tonalité, des visions du texte.
  • Etablir une sorte de "carte d'identité" du texte, en le replaçant :
    • dans une forme de discours (narratif, descriptif, argumentatif, explicatif).
    • dans un genre (roman, théâtre, poésie, essais).
    • dans un registre (lyrique, tragique, polémique, pathétique, comique, fantastique, réaliste, épique).
    • dans un mouvement culturel ou littéraire, un courant esthétique (humanisme, classicisme, romantisme, surréalisme, nouveau-roman).
    • dans des contextes : historique, géographique, social, culturel.

Chaque caractéristique induit des questions spécifiques. Analyser un texte est répondre à ces questions. Voici un tableau pour vous guider.

 

Caractéristiques du texte

 

Questions à se poser, éléments à observer

     

Système énonciatif

 
Locuteur, destinataire, personnes, temps verbaux, indications de temps et de lieu, marques de subjectivité.
     

Formes du discours

   
(Types de textes)
   
Narration
 
Actions, personnages, résultat, ordre, rythme, narrateur, point de vue.
Description
 
Thème, insertion, ordre, point de vue, visée, champs lexicaux.
Paroles
 
Discours direct, indirect, indirect libre, thème, longueur, niveau de la langue.
Argumentation
 
Thèse, types d'arguments, exemples, ordre, visée, articulations logiques.
     

Genres

   
     
Roman
 
Psychologique, visée.
Théâtre
 
Didascalies, tours de parole, longueur des répliques.
Poésie
 
Mètres, strophes, rimes, sonorités, rythme.
     

Registres

   
     
Comique
 
De mot, de situation, de caractère, de procédés.
Tragique
 
Lexique de la mort, de la fatalité - Niveau de langue - Syntaxe.
Pathétique
 
Situation, point de vue, registre de langue, vocabulaire de la douleur, de la mort, figures de style.
Lyrique
 
Enonciation ("je"), vocabulaire des sentiments, thèmes (amour, souvenir, fuite du temps), syntaxe.
Fantastique
 
Enonciation, champs lexicaux (peur, nuit, folie), ruptures de syntaxe, ponctuation, thèmes, images.
Réaliste
 
Effets de réel, point de vue, vocabulaire
Epique
 
Réseau lexical du combat, amplification, symboles, héros.
Polémique
 
Termes dépréciatifs, ironie, sarcasme, indignation, exagération.
     

Contextes

   
     
Biographique
 
Evénements personnels évoqués ? visée ?
Historique
 
Dates, événements collectifs évoqués ? visée ?
Culturel
 
Idéologie et courants esthétiques dominants ? originalité ?

 

Vous devez être sensibles et attentifs à :

  • La syntaxe : longueur des phrases, modalités, construction, rythme.
  • Au lexique : niveau de langue, champs lexicaux, connotations.
  • A l'énonciation : (voir plus haut).
  • Au point de vue : indices de la focalisation adoptée ? Les effets produits.
  • Aux figures de style.
  • Aux marques du genre :
    • poème : versification.
    • théâtre : didascalies, tour de paroles, types de répliques.
    • argumentation : articulations lyriques.

Le but est d'aboutir à une interprétation du texte. C'est à dire en approfondir le sens, en dégager les centres d'intérêt.

 

3. Définir les axes d'étude (ou centres d'intérêt)

  • Les axes d'étude sont parfois suggérés par le libellé du sujet.
  • Un axe d'étude est à construire en regroupant des éléments stylistiques concourant à un même effet. Par exemple, une métaphore, la structure grammaticales d'une phrase, un phénomène rythmique, un champ lexical peuvent concourir à l'expression de la nostalgie.
  • Le commentaire doit s'organiser autour de 2 ou 3 centres d'intérêt.
  • Pensez que certaines directions d'étude se révèlent pertinentes pour de nombreux textes :
    • La tonalité dominante (lyrique, épique, tragique ...).
    • Le traitement original d'un thème connu.
    • La transformation ou la transfiguration du réel ou du quotidien.
    • Le caractère symbolique d'un élément essentiel.
    • La fonction du texte (fonction expressive, poétique).
  • Plus spécifiquement, s'il s'agit d'un récit :
    • Le rythme et la progression du récit.
    • Le mode de présentation des faits.
    • Le rôle de la focalisation.
  • Pour une description ou un portrait :
    • Le mode de caractérisation des personnages.
    • Les contrastes.
    • Le caractère élogieux ou dépreciatif.
    • La fonction de la description ou du portrait.

 

4. Elaborer le plan

  • Chaque partie est consacrée à une idée directrice.
  • L'ordre de présentation des différentes parties du développement est un élément essentiel de la qualité du commentaire. La stratégie démonstrative impose que l'on termine par le plus important, le plus riche. Présentez donc les axes de lectures selon un ordre de complexité croissante (du plus apparent au plus implicite, de l'analyse des termes à leur interprétation symbolique).
  • Le plan compte deux ou trois grandes parties comportant chacune deux ou trois paragraphes :
    • L'idée directrice de chaque partie doit mettre en valeur un élément caractéristique du texte.
    • Chaque paragraphe est une explication justifiant un aspect de la ligne directrice. Les explications sont fondées sur une analyse précise du texte, elles s'appuient sur des citations.

 

5. Rédiger l'introduction

L'introduction comporte trois étapes.

  • On peut commencer par une phrase "d'accroche" ou "d'ouverture" qui intègre le texte dans un ensemble plus vaste en rapport avec le texte (genre, courant littéraire, l'auteur dans son époque). Attention, ne commencez jamais par "ce texte", il faut en effet d'abord le présenter.
  • Présentez ensuite le texte : Nom de l'auteur, titre de l'oeuvre, date, thème du passage, sa teneur (De quoi parle t-il ?), son genre, sa tonalité. Si le libellé du sujet donne une ligne directrice, formulez le problème posé par le sujet.
  • Annoncez enfin le plan, le plus élégamment possible (Annoncez les différents aspects qui seront traités dans le développement).

 

6. Rédiger la conclusion

La conclusion comporte deux étapes.

  • La récapitulation : elle rassemble les principales "découvertes" faites dans le développement. Elle répond le cas échéant à la question posée. C'est une partie du bilan. Elle porte un jugement personnel sur le texte ou son intérêt littéraire. Attention, n'introduisez pas de nouveaux centres d'intérêt qui auraient pu être oubliés dans le développement.
  • L'élargissement : La conclusion élargit la perspective : Interrogez vous par exemple sur l'intérêt du texte par rapport à l'oeuvre dont il a été tiré, à la personnalité de l'auteur, au contexte historique, à son genre. Confrontez le texte avec d'autres textes qui traitent du même thème ou ont les mêmes objectifs, ou encore ceux du même mouvement littéraire.

 

7. La rédaction du commentaire

A. Présenter le commentaire.

  • Le commentaire doit être entièrement rédigé. Pas d'abréviation, de style télégraphique, de numérotation, de titres.
  • La disposition du commentaire doit faire apparaître avec évidence l'introduction, les grandes parties du développement, la conclusion, grâce à la mise en page :
    • Passez une ou deux lignes entre l'introduction et le développement, entre le développement et la conclusion.
    • Distinguez par un alinéa les différents problèmes traités dans chaque partie et chaque paragraphe.

B. Rédiger le commentaire.

La rédaction du commentaire exige les qualités de logique d'une démonstration.

  • L'idée directrice de chaque partie doit être clairement exprimée. On commence par justifier clairement ce que l'on propose de faire dans chaque partie (phrase d'introduction partielle).
  • Chaque paragraphe développe un argument qui justifie l'idée directrice de la partie en se fondant sur une analysé détaillée du texte. Le paragraphe commence par la formulation de l'explication ; il continue par l'analyse des citations du texte qui illustrent l'argument ; et se termine par une conclusion partielle.
  • Rédigez avec soin les transitions qui permettent d'avancer dans la démonstration en passant d'une partie du développement à une autre. La transition a une double fonction : récapituler ce qui précède et annoncer ce que l'on va étudier dans la partie suivante, en indiquant le lien entre les deux (logique ou analogique).
    • Soignez les liens logiques qui assurent la progression du raisonnement ("tout d'abord", "ainsi", "pourtant", "donc", "à cela s'ajoute", "on constate également"...).
    • Intégrez les citations. Elles doivent être grammaticales mais insérées dans la rédaction du commentaire. Elles doivent être signalées par des guillemets et peuvent être introduites par "comme", ou par deux points (:), ou encore mises en apposition. Les citations doivent bien sûr être commentées.
    • Evitez la paraphrase et la répétition.

 



Retour aux explications et commentaires de textes pour le bac de français


commentaire composé
 

Bacfrancais.com® Copyright - Tous
droits réservés. Toute reproduction complète ou partielle est formellement interdite. Les commentaires de texte, les fiches, les biographies sont la propriété de bacfrancais.com®