bac francais  
resume barbier de seville
resume barbier de seville ACCUEIL resume barbier de seville LIENS UTILES resume barbier de seville NOUS CONTACTER  
resume barbier de seville
therese desqueyroux
 
Menu Principal
· Accueil
· Liens utiles
· Nous Contacter
· Plan du site

 
Ressources
· Autres commentaires
· Biographies
· Dissertations de philo
· Fiches de lecture
· Textes

 
Méthodologie
· La dissertation
· Le commentaire composé

 
Bac de français
· Annales du BAC
· Conseils pour l'écrit
· Conseils pour l'oral
· Dates du BAC 2009
· Résultats du BAC

resume barbier de seville

François Mauriac, Thérèse Desqueyroux : résumé chapitre par chapitre


Rédigé par l'écrivain français François Mauriac, Thérèse Desqueyroux est un roman paru en 1927. Le livre a reçu de nombreuses distinctions dont le prix Nobel de la littérature et le grand prix des meilleurs romans du demi-siècle en 1950. Âgée d'environ 28 ans, Thérèse, le principal personnage de l'ouvrage a été inculpé, à raison, pour avoir empoisonné son mari Bernard Desqueyroux. L'histoire se passe au XXème siècle et le narrateur relate les sentiments de l'héroïne par rapport à son geste d'une part, et son emprisonnement dans une prison dorée sous les ordres de son mari d'autre part. François Mauriac emploie un style peu ordinaire qui combine métaphores, poésie et roman. Découvrez ici un résumé chapitre par chapitre du roman.

Chapitre 1


Le livre commence au tribunal. Thérèse Desqueyroux est avec son avocat et son père, M. Laroque. Ils sortent du palais de justice. Ils se sont en effet présentés devant la cour parce que Thérèse a été accusée d'avoir essayé d'assassiner son époux par empoisonnement. Néanmoins, l'accusation ne détenait aucune preuve et le procureur a été obligé de prononcer un non-lieu. Le père de l'héroïne est inquiet des conséquences que cette comparution de sa fille peut avoir sur sa carrière de politicien. Il tient une discussion très sérieuse avec l'avocat. Ensuite, ils accompagnèrent Thérèse à la gare où elle doit prendre le train pour Argelouse afin de rejoindre son époux. Son père lui recommande d'obéir sans broncher à ce dernier afin de ne créer aucune rumeur sur l'affaire. Il faut noter que M. Laroque n'a d'yeux que pour sa carrière politique et se fout complètement du sort de sa fille.

Chapitre 2


Le second chapitre nous présente une Thérèse au bord de l'épuisement dans la calèche qui l'emmène à la gare. Elle n'est pas enthousiasmée par l'idée de retrouver son mari et de devoir continuer sa vie à ses côtés. Elle essaie tout de même de croire que son époux lui pardonnerait sa tentative d'assassinat. Confuse et sceptique, elle décide de se confesser à lui une fois arrivée, mais se rend très vite compte de la gravité de la situation. Elle est incapable d'expliquer les motifs de son geste. La calèche arrive enfin à la gare de Nizan. Ce décor lui rappela l'époque où Anne de Trave, son amie d'enfance et demi-sœur de son mari, et elle passait les plus heureux moments de leur vie.

Chapitre 3


Dans ce chapitre, Thérèse est en proie à la nostalgie. Elle pense à sa ville natale Argelouse et revoit la métairie que possédait sa mère avant de mourir en couche. Argelouse est un hameau entouré de marécages et de landes. Il y avait deux métairies dans la région. L'un appartenant à la mère de Thérèse et l'autre, à la famille Desqueyroux. On décida alors de marier Thérèse à Bernard dans l'objectif de réunir les deux propriétés. Le personnage principal du livre avait accepté de se marier à Bernard Desqueyroux par envie de se faire un rang dans la société, d'appartenir à une famille et surtout de devenir la belle-sœur de son amie Anne. Elle s'ennuie pourtant vite de son rôle de femme et se rebelle.

Chapitre 4


Toujours en proie à la nostalgie, Thérèse pense au jour de son mariage. Contrairement à ses attentes, ce fut une lugubre journée qui l'éloigna de son amie Anne. Elle déteste passer à l'acte sexuel avec Bernard et a dû s'adapter à ce dégoût au fil du temps. Elle déchirait et jetait les lettres que lui envoyait Anne pendant son voyage de noces par jalousie. Cette dernière lui parlait principalement de Jean Azévédo dont elle est amoureuse. L'affaire se complique lorsque la famille Desqueyroux tente d'empêcher Anne de se mettre en relation avec le jeune homme qui serait non seulement juif, mais souffre de tuberculose. Mais en vérité, Anne était prédestinée à épouser le fils Deghuilhem. Thérèse envie le bonheur de son amie et décide de l'entraver. Elle veut désormais ruiner la vie d'Anne.

Chapitre 5


Afin de mettre leur plan à exécution, les Desqueyroux enferment Anne dans la métairie. Elle ne peut plus voir son amoureux et est en pleine dépression. Insensible, Thérèse l'enfonce davantage en la persuadant de voyager avec sa mère et lui donne sa parole qu'elle discutera avec Jean pendant son absence. Quelque temps plus tard, Thérèse tombe enceinte malgré elle et dédaigne le bébé qui grandit en elle. Elle a peur.

Chapitre 6


Anne est partie en voyage avec ses parents. Il ne reste que Thérèse et son mari dans la propriété d'Argelouse. Bernard tombe gravement malade et soupçonne un problème cardiaque. Il ne veut pas mourir maintenant. De son côté, Thérèse rencontre l'amant de son amie qui lui confie n'avoir aucunement l'intention d'épouser Anne. Il voulait simplement vivre une relation passionnée. Sa passion et son charme ne laissent pas Thérèse indifférente.

Chapitre 7


On voit comment Thérèse aide Jean à rédiger une lettre de rupture à Anne. Grâce aux conseils de Thérèse, Jean demande à Anne de quitter sa famille et de le rejoindre. Puis il s'en va à Paris. Mais Anne réussit à revenir à Argelouse deux jours après avoir reçu la lettre de son amoureux. Elle constate l'absence de Jean et reproche à Thérèse sa trahison. Acte qui la condamna encore une fois à un enfermement dans sa chambre. Une décision familiale que Bernard exécuta. On retient surtout que Thérèse et Jean sont bien plus proches.

Chapitre 8


Jean ne répond pas aux lettres de l'héroïne du roman. Thérèse mit sa fille Marie au monde. La femme n'éprouve aucune affection particulière pour cette dernière. Ensuite, elle se rendit compte de l'allergie de son mari quand il prend une overdose d'arsenic. Elle falsifia des ordonnances afin de s'en procurer davantage à la pharmacie et en met désormais régulièrement dans la boisson de Bernard. Malheureusement pour elle, le médecin découvrit l'empoisonnement.

Chapitre 9


Les pensées de Thérèse s'arrêtent et on revient dans le présent. Elle est arrivée à la maison où l'attend son mari. La tentative de confession de Thérèse échoue face à la froideur de son mari. Les Desqueyroux la condamnent à rester enfermée dans sa chambre loin de sa fille Marie et de sa tante Clara. Elle ne pourra sortir que le dimanche pour aller au culte avec Bernard, histoire de sauver les apparences. Thérèse songe à s'évader de sa prison.

Chapitre 10


Au bord de la dépression, Thérèse compte se suicider avec un poison qu'elle a pris le soin de garder sur elle. C'est alors que Balionte, la servante, vient lui annoncer le décès de sa tante Clara.

Chapitre 11


Thérèse se met à fumer et passe des journées trop longues, sauf le dimanche. Mais Bernard partit en voyage pour Saint Clair dans le mois de novembre. Thérèse est privée du seul jour qui lui donne un peu de répit. Pour éviter les commentaires publics, la famille La Trave a fait croire que Thérèse doit vivre seule à cause de sa neurasthénie. Thérèse sombre de jour en jour. Elle ne mange plus assez, fume plus qu'il n'en faut et passe ses journées au lit, pensant à ce à quoi ressemblerait sa vie à Paris avec Jean Azévédo.

Chapitre 12


Par une correspondance, Bernard prévient de son retour prévu pour fin décembre. Il ne vient pas seul, mais avec sa mère, Anne et son époux, le fils Deguilhem. Bernard intime à son épouse l'ordre de rester sage pendant la rencontre au risque d'être punie. Néanmoins, c'est une Thérèse amaigrie et souffrante que l'on voit à l'arrivée de la famille. À bout de force, elle s'évanouit. Par pitié, Bernard décide de prendre soin d'elle et de la libérer.

Chapitre 13


C'est le dernier chapitre du roman. Les choses se sont arrangées. On voit Bernard et Thérèse assis dans un restaurant à Paris. Bernard repart bientôt à Argelouse tandis que Thérèse commence une nouvelle vie. Bernard questionna son épouse sur les raisons de sa tentative d'empoisonnement. Thérèse lui explique alors qu'elle ne sait pas exactement les raisons et qu'elle en a juste eu l'idée le jour de l'incendie de Mano. Bernard n'en croit pas un traître mot. Il l'avertit qu'elle ne doit venir à Argelouse qu'en cas de cérémonies familiales. Ils se quittèrent. Le couple ne s'est jamais compris du début de l'histoire jusqu'à sa fin.
 






Retour aux explications et commentaires de textes pour le bac de français

biographie ernaux
 

Bacfrancais.com® Copyright - Tous
droits réservés. Toute reproduction complète ou partielle est formellement interdite. Les commentaires de texte, les fiches, les biographies sont la propriété de bacfrancais.com®