Biographie de Antonin Artaud

Biographie d’ ARTAUD
(4 septembre 1896 – 4 mars 1948)

Marie Joseph Artaud, plus connu sous son nom de plume Antonin Artaud, est un monument de la scène littéraire française. A la fois poète, romancier, acteur, dessinateur et théoricien du théâtre, il a révolutionné le milieu littéraire en introduisant le concept de « théâtre de la cruauté ».

Artaud naît le 4 septembre 1896 et vit une enfance banale, troublée par un unique événement : la méningite dont il est victime l’obligera à grandir avec des crises récurrentes. Artaud déménage à Paris en 1920. Souhaitant percer dans le domaine de la littérature, le jeune écrivain envoie ses premiers écrits à Jaques Rivières. Aussi, malgré quelques incidents, la Nouvelle Revue Française accepte de publier L’Ombilic des Limbes (Paris, 1925), Le Pèse-Nerfs (Paris, 1925),et Fragments d’un Journal d’Enfer (Marseille, 1927).Son séjour dans la ville de Lumière lui permet de découvrir le mouvement surréaliste ; auquel il adhère avec grand succès : il récupère la fonction de directeur à la centrale du bureau de recherches.

Artaud acquiert une première expérience dans le domaine du théâtre avant de créer sa propre compagnie. L’année 1923, avec la collaboration avec Robert Aron et Roger Vitrac, il fonde le Théâtre Alfred Jarry. Néanmoins, l’entreprise résulte sur l’échec. En 1932, Artaud publie deux manifestes du Théâtre de la Cruauté ; puis, six ans plus tard, il expose sa ligne de pensée dans Le théâtre et son double.Toutefois, il essuie un nouvel échec sur la mise en œuvre de sa théorie. De ce fait, il se tourne vers le cinéma où il obtient plusieurs rôles et tourne des films jusqu’en 1935. Artaud a d’ailleurs écrit des scénarios don l’un, La Coquille et le clergyman, reçoit une adaptation.

Entre les abus et la maladie, Artaud multiplie les séjours en centres de soin. En 1936, suite à son voyage au Mexique, à la découverte de la tribu des Tarahumaras, l’écrivain perd la raison. Il est hospitalisé pendant plus de neuf ans. En 1947, il retourne à Paris et performe au Théâtre du Vieux Colombier où il connait enfin la gloire. De plus, le programme radio Pour en finir avec le Jugement de dieu, enregistré la même année, sera dévoilé à titre posthume en 1948. Enfin, Artaud rédige son dernier roman, intitulé Van Gogh le suicidé de la société, avant de s’éteindre le 4 mars 1947.

Artaud est aujourd’hui considéré comme l’un des pères du théâtre contemporain. De plus, un prix portant son nom a été créé dans la ville de Rodez.

Commentaires composés sur les oeuvres de Antonin Artaud
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Bloqueur de publicité détecté

Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités. Ce site est 100% gratuit et financé grâce à la publicité, merci de désactiver votre logiciel afin de pouvoir y accéder.