Biographie de Socrate

Biographie de SOCRATE
(Vᵉ siècle av J.-C. – 399 av. J.-C)

Socrate est un célèbre philosophe grec du troisième siècle avant Jésus Christ, connu par la postérité comme l’inventeur de la philosophie morale. Autrefois professeur de Platon et de Xénophon, ses convictions le mènent à une condamnation à mort pour cause d’impiété. 

Socrate voit le jour à Athènes, en Grèce, en l’an 470 avant Jésus Christ. Il est le fruit de l’union entre un sculpteur et une sage-femme. Le philosophe tire ses connaissances en littérature des enseignements d’Anaxagore ; tandis que son savoir dialectique lui vient des sophistes. Il prend part à la guerre du Péloponnèse en rejoignant les rangs lors de la bataille de Potidée de -430. Malgré qu’il n’ait écrit aucun texte, Socrate dispense avidement sa sagesse à la jeunesse athénienne. Ce sont ses principaux disciples (Platon et Xénophon) qui rédigeront les enseignements de leur maître sous la forme de plusieurs ouvrages. Socrate se distingue par ses capacités oratoires exceptionnelles, l’humour dont il fait preuve lors de ses discours, et la foi qu’il place dans la nature humaine. Sa philosophie repose sur la morale ; néanmoins, son absence sur la scène politique suscite les suspicions. 

En 423 avant Jésus Christ, Aristophane s’en prend aux Sophistes, dont Socrate, par l’intermédiaire de la comédie satirique intitulée Les Nuées. Platon contre-attaque cinquante-huit ans plus tard, et venge son maître avec la pièce de théâtre Le Banquet. Socrate reçoit une interdiction d’enseigner sous le Régime des Trente ; il continue de disserter en compagnie de ses disciples et amis. De plus, le philosophe attise la colère de ses détracteurs en questionnant certaines pratiques religieuses. Ainsi, en 399 avant Jésus Christ, Socrate reçoit une double accusation : la corruption de la jeunesse d’une part ; l’impiété traduit par le non-respect des divinités athéniennes d’autre part. Fidèle à ses idées jusqu’au bout, il se refuse à nier ses convictions et à prendre la fuite. En effet, il considère le respect de la loi comme une composante essentielle de la justice. Par conséquent, la sentence est appliquée : Socrate est obligé de se donner la mort en buvant de la ciguë. Cependant, le poids qu’il accorde à la loi au détriment de sa propre personne touche profondément ses compatriotes. Ainsi, peu après sa mort, son honneur est restauré tandis que ses ennemis partent en exil.

Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Bloqueur de publicité détecté

Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités. Ce site est 100% gratuit et financé grâce à la publicité, merci de désactiver votre logiciel afin de pouvoir y accéder.