Biographie de Théophile de Viau

Biographie de VIAU
(mars/avril/mai 1590 – 25 sept 1626)

Théophile de Viau est un poète et dramaturge français ayant vécu entre 1590 et 1626. L’œuvre de l’auteur baroque et libertin a connu quelques rebondissements : d’abord encensé par ses contemporains, puis réduits à néant par les critiques des classiques, et enfin ressuscité par Théophile Gautier. Les penchants homosexuels transpirant de quelques poèmes obscènes publiés dans le Parnasse satyrique lui attirent l’ire de l’église, se traduisant par un exil et une peine de prison malgré la protection du roi Louis XIII. 

Théophile de Viau est élevé dans la foi protestante. Sa scolarité se passe à l’académie protestante de Saumur, puis à l’université de Leyde. Dans les années 1611, il intègre une troupe de théâtre ambulant, devient poète de cour. Entre 1615 et 1616, des frictions le mettant en porte-à-faux avec son protecteur Louis XIII prend place alors qu’il travaille pour le compte du Comte Candale. Cependant, il reçoit le pardon au lendemain de la guerre et reprend son rôle de poète de cour. L’auteur prend connaissance de la pensée épicurienne du philosophe italien Giulio Cesare Vanini, antithèse de l’immortalité de l’âme, se convertit au catholicisme tout en conservant ses tendances libertines.

En 1919, l’écrivain est condamné à l’exil pour cause d’irréligion couplé de « mœurs indignes. » Toutefois, les historiens attribuent la sanction aux pamphlets qu’il aurait écrits contre Louis XIII, au bénéfice du comte de Luynes. L’année suivante, il retourne à la cour suite à son séjour en Angleterre. Puis, en 1622, il récidive en faisant paraître des poèmes licencieux signés de son nom dans le Parnasse satyrique. Le réquisitoire des jésuites le sentence au bûcher, devant Notre Dame de Paris en 1623. 

Théophile de Viau échappe à l’immolation en tentant de s’enfuir pour l’Angleterre. Cependant, il est capturé et immédiatement incarcéré à la Conciergerie pendant près de deux ans. Entre-temps, le père Garasse s’acharne à chercher dans ses textes des preuves irréfutables de sa culpabilité, en identifiant des allusions à la sodomie, pour remettre son exécution à l’ordre du jour. L’opinion des intellectuels est alors divisée. En parallèle, l’écrivain publie Plainte de Théophile pour exprimer son grief quant-au peu d’aide discernable qu’il reçoit d’un ami. L’auteur évite la peine capitale mais est à jamais banni de la cour. Ainsi, il termine sa vie auprès de son nouveau protecteur, le duc de Montmorency.

Parmi ses œuvres les plus renommées, on compte la tragédie Les Amours tragiques de Pyrame et Thisbé (1621), Un corbeau devant moi croasse, et Ode sur la Solitude.

Commentaires composés sur les oeuvres de Théophile de Viau
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Bloqueur de publicité détecté

Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités. Ce site est 100% gratuit et financé grâce à la publicité, merci de désactiver votre logiciel afin de pouvoir y accéder.