bac francais  
resume barbier de seville
resume barbier de seville ACCUEIL resume barbier de seville LIENS UTILES resume barbier de seville NOUS CONTACTER  
resume barbier de seville
la machine infernale
 
Menu Principal
· Accueil
· Liens utiles
· Nous Contacter
· Plan du site

 
Ressources
· Autres commentaires
· Biographies
· Dissertations de philo
· Fiches de lecture
· Textes

 
Méthodologie
· La dissertation
· Le commentaire composé

 
Bac de français
· Annales du BAC
· Conseils pour l'écrit
· Conseils pour l'oral
· Dates du BAC 2009
· Résultats du BAC

resume barbier de seville

Jean Cocteau, La Machine infernale : résumé acte par acte


La pièce est dédicacée à Marie-Laure et Charles de Noailles. Les personnages sont Oedipe, Anubis, Tiresias, Créon, le fantôme de Laius, le jeune soldat, le soldat, le chef, le messager de Corinthe, le berger de Laius, un petit garçon du peuple, la Voix, Jocaste, le Sphinx, la matrone, Antigone et une petite fille du peuple.

La pièce est introduite par un monologue de la Voix. Elle résume l'histoire d'Oedipe, qui tue son père Laius et épouse sa mère Jocaste sans le savoir, conçoit quatre enfants d'elle avant que la vérité éclate. Elle se tue, il se perce les yeux. La Voix introduit le sujet : la vie d'Oedipe est une machine infernale créée par les dieux.

Acte premier : le fantôme


Le soldat et le jeune soldat sont sur le chemin de ronde de Thèbes. Ils écoutent la ville qui s'amuse. Le jeune en a assez de l'inaction et parle d'aller essayer de résoudre l'énigme du Sphinx, ce que l'autre déconseille. Le jeune a peur du fantôme du roi Laius, qui leur rend parfois visite sur les remparts.

Le chef arrive sur les remparts et leur demande quelle est cette histoire de fantôme. Les deux soldats s'expliquent : le fantôme de Laius leur est apparu en leur demandant de prévenir la reine Jocaste et le devin Tiresias au plus vite. La veille, il est apparu particulièrement agité. Le chef se fâche, les rappelle à l'ordre et part.

Le soldat raconte au plus jeune que Jocaste est un peu folle, et surtout sous l'influence de Tiresias sans qui elle ne bouge pas un orteil. Or, Tiresias ne croirait pas à l'histoire du fantôme, il vaut donc mieux n'en rien dire.

Ils entendent soudain Jocaste et Tiresias qui se disputent familièrement en montant l'escalier. En arrivant en haut, Tiresias marche sur l'écharpe de la reine, ce qui l'étrangle. Jocaste est inquiète à cause du Sphinx et de la mort de Laius. Ils tombent sur les deux soldats, qui leur demandent le mot de passe. Ils ne le connaissent pas, donc ils ne peuvent pas passer. Le chef entre à son tour et reconnaît la reine et le devin. Jocaste demande à parler au soldat qui a vu le fantôme et congédie le chef. Elle s'extasie sur la beauté du jeune homme. Tirésias pour sa part se méfie de son histoire. Laius apparaît et appelle Jocaste, mais personne ne l'entend. La reine est désespérée d'arriver trop tard pour le voir et rejette la faute sur Tirésias. Elle est extrêmement nerveuse. Le jeune soldat a l'âge qu'aurait son fils aujourd'hui. Elle dit à Tirésias que s'il avait vécu, il résoudrait l'énigme du Sphinx et vivrait avec elle. Ils décident de repartir. Elle veut passer par la fête, mais Tirésias lui déconseille à cause de sa broche trop voyante.

Une fois qu'ils sont partis, les soldats voient le fantôme. Celui-ci a juste le temps de les prévenir qu'un jeune homme approche de Thèbes. Les soldats décident de ne rien dire à la reine.

Acte II : la rencontre d'Oedipe et du Sphinx


La Voix explique que cette rencontre a lieu pendant que le fantôme de Laius prévient les soldats. La scène a lieu près de ruines sur une colline qui domine Thèbes. Le Sphinx est une jeune fille en blanc. Elle est accompagnée d'un chacal, Anubis.

Le Sphinx en a assez de tuer. Elle se pose des questions, notamment pourquoi s'incarnent-ils sous ces formes. Ils parlent de leur représentation. Un groupe arrive : une matrone, une petite fille et un garçon. Le Sphinx se fait passer pour une enfant qui voyage. La matrone lui conseille d'être prudente, le Sphinx est dangereux. Elle se plaint que ses deux fils aînés n'y croient pas. Elle avait encore un autre fils tué par le Sphinx. Elles discutent de ce fléau. Le plus jeune fils demande si la jeune fille est le Sphinx. La matrone part avec ses deux petits pour rejoindre la ville. Le Sphinx aimerait qu'un jeune homme arrive, capable de répondre à la question. Alors, elle mourrait.

Anubis annonce qu'un voyageur approche, le Sphinx ne veut pas avoir à lui poser la question, elle veut l'aimer et en être aimée. Oedipe apparaît, très beau. Il discute avec la jeune fille et tente de comprendre ce qu'elle fait dans ses ruines. Elle lui explique qu'elle se repose mais il ne la croit pas. Oedipe lui avoue chercher le Sphinx, pour pouvoir épouser la reine. Il lui raconte qu'il a vécu choyé dans une autre cour, qu'un jour un oracle lui a révélé qu'il tuerait son père et épouserait sa mère, qu'il a donc choisi de quitter ses parents pour aller courir l'aventure. Le Sphinx lui demande s'il a déjà tué. Il raconte le meurtre de Laius, un accident. Oedipe commence à partir mais le Sphinx le rappelle. Elle propose de le mener au Sphinx. Il ferme les yeux devant un socle, sur lequel elle saute, transformée. Oedipe ne peut plus bouger, le Sphinx le tient en son pouvoir. Elle lui explique comment les choses se passent habituellement, lui raconte le désespoir, l'énigme, la réponse, l'arrivée d'Anubis qui tue. Elle libère Oedipe, mais Anubis refuse qu'il quitte la colline sans avoir été interrogé. Elle lui pose la question. Il répond ce qu'elle avait dit et s'élance vers Thèbes proclamer sa victoire. Le Sphinx est très déçu, il ne l'a même pas remerciée. Anubis lui révèle la destinée d'Oedipe. Elle est heureuse de son malheur à venir, et veut en être témoin. Anubis lui rappelle qu'elle n'est qu'une forme de Némésis, la déesse de la vengeance.

Le Sphinx voit Oedipe qui rebrousse chemin. Ses espoirs d'amour lui reviennent. Mais Oedipe vient réclamer son corps pour prouver qu'il a gagné. Les deux dieux lui donnent le corps d'un monstre et ils le regardent s'enthousiasmer avec un certain malaise.

Acte III : la nuit de noces


Oedipe et Jocaste sont dans la chambre nuptiale, rouge. Ils sont épuisés par les fêtes du couronnement. Ils discutent, elle propose de retirer le berceau de son fils, qu'elle avait gardé toutes ces années. Il veut le garder pour leur premier enfant. Ils s'endorment et rêvent en parlant. Une dernière formalité doit être faite : Tirésias va venir bénir leur union. Celui-ci entre et met Oedipe en garde contre de funestes présages. Il lui demande s'il aime vraiment la reine, il veut la protéger.

Oedipe est fâché, il agresse Tirésias et voit dans ses yeux sont avenir : un mariage heureux, quatre enfants, puis ses yeux le brûlent et il ne voit plus rien. Tirésias le soigne et Oedipe lui explique qu'il n'est pas un vagabond, il est fils d'un roi à Corinthe. Tirésias est soulagé. Il lui avoue qu'Oedipe lui fait peur et part.

Jocaste revient, elle a besoin qu'Oedipe la rassure sur sa beauté. Elle s'embrouille, en pensant au jeune garde, à son fils, à Oedipe. Elle lui demande de lui raconter sa victoire sur le Sphinx. Il commence à raconter mais elle s'endort. Ils décident donc de se coucher un peu. Oedipe rêve qu'Anubis est dans la pièce. Pendant ce temps, Jocaste fait un cauchemar. Ils se réveillent et Jocaste voit les cicatrices sur les pieds d'Oedipe. Elle se souvient de son fils, qu'elle avait abandonné avec des pieds blessés. Oedipe s'endort, pendant qu'un ivrogne chante sous la fenêtre, effrayant Jocaste. Elle se regarde dans le miroir.

Acte IV : Oedipe roi (dix-sept ans après)


La Voix explique que 17 ans plus tard, la peste décime Thèbes.

Oedipe apprend que son père est mort, ce qui est une bonne nouvelle : il ne l'a pas tué. Le messager lui apprend que c'était son père, un berger, qui avait trouvé Oedipe bébé dans la montagne. Le roi et la reine de Corinthe l'avaient adopté. Oedipe se souvient qu'il a tué un homme au carrefour de Daulie et Delphes, et Jocaste se souvient que c'est là qu'est mort Laius. Oedipe commence à comprendre. Il va chercher Jocaste et la trouve pendue. Ils font venir un vieux berger qui a porté Oedipe sur la montagne bébé sur les ordres de sa mère. Il confesse qu'il s'agissait de Jocaste. Antigone, la fille de Jocaste et Oedipe, vient chercher Tiresias et son oncle Créon. Oedipe se perce les yeux sur le cadavre de Jocaste. Tiresias lui offre son bâton. Oedipe voit Jocaste morte. Antigone et Jocaste guident ensemble Oedipe pour sortir.
 






Retour aux explications et commentaires de textes pour le bac de français

biographie ernaux
 

Bacfrancais.com® Copyright - Tous
droits réservés. Toute reproduction complète ou partielle est formellement interdite. Les commentaires de texte, les fiches, les biographies sont la propriété de bacfrancais.com®