Biographie de Béroul

Biographie de BÉROUL
(1160 – 1213)

Béroul est un écrivain tirant sa notoriété d’une version ancienne d’un chef-d’œuvre de la littérature intitulé Tristan et Iseut. On ne connait que peu de choses sur cet auteur : versé dans la poésie, cet auteur du douzième possède des racines anglo-normandes. Par ailleurs, même le nom « Béroul » n’est que le fruit d’une convention acceptée par la communauté littéraire pour désigner la personne ayant écrit les vers de cette version en prose du roman. Aucun fait historique ne témoigne s’il a ou non signé d’autres œuvres du même nom.

Vers le milieu du treizième siècle, un unique manuscrit, dénué du début et de la fin, a été trouvé. Il ne contient que 4 485 vers : le début et la fin de l’histoire ayant été perdus dans la poussière du temps. Ces lignes, écrites dans un dialecte normand, racontent la tragique passion de Tristan et d’Iseut. Et c’est au cœur de la narration, dans les vers 1 268 et 1 790 que l’auteur laisse des traces. En effet, il s’y désigne sous le nom de « Berox ». Cependant, des doutes continuent de planer sur son identité : ce dénommé « Berox » est-il le talentueux poète à qui l’on doit l’œuvre ; ou n’est-il que celui qui l’a transcrit ?

En analysant le manuscrit, il a été déduit que l’auteur présentait un attachement profond pour la Normandie et l’Angleterre. De plus, la datation approximative de l’œuvre (dans les années 1160 – 1190) indique que l’homme a vraisemblablement exercé au service de Henri II Plantagenêt. De plus, l’existence d’un certain moine bénédictin de Saint-Evroult dénommé Beroldus amène André Mandach –historien médiéviste –à penser que « Béroul » et lui ne s’agiraient que d’une seule et même personne.  

De plus, les historiens n’excluent pas la possibilité que ce texte de Tristan et Iseut ne soit pas l’œuvre d’un unique auteur. En effet, ils soupçonnent Béroul de n’avoir écrit que les deux mille sept-cent cinquante-et-un premiers vers. Néanmoins, cette hypothèse reste à ce jour difficile, voire impossible, à prouver.

La version de Béroul de Tristan et Iseut demeure à ce jour la version la plus ancienne écrite dans la langue française. Son récit se distingue de par son caractère sauvage et violent. De plus, nullement neutre, il engage le lecteur, à son image, à éprouver de l’empathie envers les amants.

Résumé des oeuvres de Béroul
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Bloqueur de publicité détecté

Nous avons détecté que vous utilisez un bloqueur de publicités. Ce site est 100% gratuit et financé grâce à la publicité, merci de désactiver votre logiciel afin de pouvoir y accéder.