bac francais  
resume barbier de seville
resume barbier de seville ACCUEIL resume barbier de seville LIENS UTILES resume barbier de seville NOUS CONTACTER  
resume barbier de seville
les femmes savantes
 
Menu Principal
· Accueil
· Liens utiles
· Nous Contacter
· Plan du site

 
Ressources
· Autres commentaires
· Biographies
· Dissertations de philo
· Fiches de lecture
· Textes

 
Méthodologie
· La dissertation
· Le commentaire composé

 
Bac de français
· Annales du BAC
· Conseils pour l'écrit
· Conseils pour l'oral
· Dates du BAC 2009
· Résultats du BAC

resume barbier de seville

Molière, Les Femmes savantes : résumé scène par scène


Les Femmes savantes, une comédie de l'an 1672 du célèbre dramaturge et comédien Molière, est un récit d'évènements en cinq actes et en vers. Cette œuvre littéraire retranscrit l'histoire de trois femmes bourgeoises (Philaminte, Bélise et Armande) passionnées de science et de poésie, manipulées par un faux savant (Trissotin), dont les intentions ne sont qu'arrivistes et opportunistes. Ces « Femmes savantes » tentent, tant bien que mal, de s'imposer aux autres membres de la famille, qui entreprennent de dévoiler la vraie nature de ce poète pédant.

Acte I


Scène 1 : Armande et Henriette


La première scène de cette comédie fait apparaître les enfants de la famille. Il s'agit d'Armande, la sœur aînée et d'Henriette la cadette. Le dialogue des deux sœurs dévoile leurs opinions sur l'union conjugale. Si la cadette aspire vivement au mariage, la sœur aînée s'y oppose fermement et expose ouvertement son aversion pour le sujet. Lorsqu'Henriette fait part de ses intentions de mariage avec Clitandre, ancien prétendant d'Armande, cette dernière essaie de dissuader sa sœur. Elle lui rappelle les intentions du prétendant, jadis épris d'elle et que ses sentiments pourraient toujours être présents.

Scène 2 : Clitandre, Armande et Henriette


Après les exhortations de sa sœur, Henriette réclame de son prétendant la sincérité de ses intentions à son égard. Clitandre affirme alors porter toute son attention sur elle. Il déclare n'être plus épris d'Armande en raison de son manque de sensibilité et d'émotion. Henriette lui réitère son amour et l'incite à demander sa main.

Scène 3 : Clitandre et Henriette


Armande s'éclipse pour laisser les deux amants sur la scène. Henriette propose alors à Clitandre de rallier la mère des deux sœurs à leur projet de mariage, car elle tenait en son pouvoir toute la famille. Clitandre acquiesce à ces propos tout en exprimant son dédain sur les « études » de sa future belle-mère qu'il juge oiseuses.

Scène 4 : Clitandre et Bélise


Bélise, l'une des « Femmes savantes », est la belle-sœur de Philaminte. Elle croise Clitandre qui lui explique ses intentions d'épouser Henriette. Convaincue que Clitandre lui adresse des regards amoureux détournés, elle ne tient aucunement compte de ses propos.

Acte II


Scène 1 : Ariste


Ariste est l'un des frères de Bélise. Il apparaît seul dans cette scène où il apporte son soutien à Clitandre dans sa démarche.

Scène 2 : Chrysale et Ariste


Chrysale incarne dans cette comédie le père de cette famille quelque peu particulière. Il est donc le frère de Bélise et d'Ariste. Lorsqu'Ariste tente d'entamer une discussion sur les intentions de Clitandre, Chrysale se lance dans un récit de ses folles expériences de jeunesse avec le père de Clitandre à Rome et n'écoute point son frère.

Scène 3 : Bélise, Chrysale et Ariste


Ariste parvient enfin à exposer les projets de mariage de Clitandre et d'Henriette. Bélise intervient alors en lui faisant comprendre qu'il commet une erreur et que Clitandre est en effet épris d'elle, au détriment d'Henriette. Ariste n'est tout de même pas convaincu par les propos de sa sœur. Chrysale le soutient et rappelle que Bélise n'est pas à sa première tentative d'invention d'un amant imaginaire.

Scène 4 : Chrysale et Ariste


Bélise laissa ses deux frères continuer leurs discussions sur le projet de mariage des deux jeunes. Bien que Clitandre ne soit pas nanti, Chrysale y consent et rappelle que son père et lui n'étaient « qu'un en deux corps ». Ariste lui propose alors d'informer sa femme, mais Chrysale déclina cette proposition. Il exhibe ensuite son rôle de maître de maison et rappelle que sa femme devra simplement se conformer à sa décision.

Scène 5 : Martine et Chrysale


Martine est la servante de la famille. Elle croise Chrysale et lui notifie que sa femme vient de la congédier. Chrysale lui intime l'ordre de rester et s'excuse auprès d'elle du comportement de sa femme qui a « bien souvent la tête un peu chaude ».

Scène 6 : Philaminte, Bélise, Chrysale et Martine


Philaminte, accompagnée de sa belle-sœur Bélise, retrouve Martine avec son mari Chrysale. Ce dernier tente alors de comprendre les causes du renvoi de la servante. Sa femme lui explique que Martine ne cesse de faire des erreurs de vocabulaire et de grammaire. Elle trouve cela inadmissible et plus mauvais que de briser un objet ou de commettre un vol. Après une longue discussion entre les trois femmes, Philaminte demande à son mari de faire sortir Martine. Chrysale obtempère et enjoint à la servante de quitter les lieux.

Scène 7 : Philaminte, Chrysale et Bélise


Dans cette scène, on retrouve Chrysale qui expose son mécontentement sur le renvoi de la servante. Il explique à sa femme qu'il ne se soucie guère des écarts de langage de la servante, tant qu'elle accomplit son devoir de bonne cuisinière. Il évoque ensuite les études de sa femme et critique sa capacité d'agir raisonnablement ou de bien juger en raison de son enchantement pour Trissotin. Bélise, dégoutée par les propos de son frère, se retire en laissant les deux conjoints.

Scène 8 : Philaminte et Chrysale


Après le départ de Bélise, Chrysale notifie à sa femme qu'Henriette souhaite se marier. Philaminte approuve cette idée, mais annonce à son mari qu'elle prévoit l'union de leur fille avec Trissotin.

Scène 9 : Ariste et Chrysale


Ariste demande à son frère Chrysale s'il s'est entretenu avec son épouse du projet de sa fille Henriette. Ce dernier lui dévoile les intentions de sa femme d'allier Henriette à Trissotin et confesse son incapacité à lui tenir tête. Il prend toutefois la résolution de ne plus se soumettre aux désirs de sa conjointe.

Acte III


Scène 1 : Philaminte, Armande, Bélise, Trissotin et l'Épine


C'est la première apparition du fameux Trissotin, qui charme les Femmes savantes avec son alignement de vers éloquents. L'Épine est le laquais de Trissotin.

Scène 2 : Henriette, Philaminte, Armande, Bélise, Trissotin et l'Épine


Henriette fait son apparition et se voit contrainte par sa mère, d'assister à la séance de lecture des œuvres poétiques de Trissotin. S'en suit l'exhibition de la future académie des Femmes savantes.

Scène 3 : L'Épine, Trissotin, Philaminte, Bélise, Armande, Henriette et Vadius


Tout comme Trissotin, Vadius est un savant. Cette scène fait apparaître les deux confrères qui se rendent mutuellement hommage, jusqu'au moment où Vadius dénigre l'une des œuvres de Trissotin. Une dispute, sous forme de vers, démarre alors entre les deux poètes et se termine par un défi lancé par Vadius.

Scène 4 : Trissotin, Philaminte, Armande, Bélise et Henriette


La mère d'Henriette, Philaminte, annonce à l'assemblée son souhait de voir Henriette et Trissotin unis par les liens du mariage.

Scène 5 : Henriette et Armande


Armande félicite sa jeune sœur qui lui propose d'être la promise de Trissotin. Armande décline son offre et lui fait un sermon sur le respect de l'autorité parentale.

Scène 6 : Chrysale, Ariste, Clitandre, Henriette et Armande


Chrysale demande à sa fille Henriette d'accéder à la requête de Clitandre. Elle y consentit aussitôt et l'assistance s'en réjouit, à l'exception d'Armande qui affiche publiquement son désaccord.

Acte IV


Scène 1 : Armande et Philaminte


Armande relate le récit de la dernière scène à sa mère. Les deux femmes amorcent alors une discussion pleine de critiques à l'endroit de Clitandre.

Scène 2 : Clitandre, Armande et Philaminte


Armande déverse sa colère sur Clitandre et révèle qu'elle aurait espéré que ce dernier poursuive ses tentatives, tant bien infructueuses, à son égard. À Clitandre de répondre que son indifférence et son manque d'intérêt l'ont incité à affectionner sa sœur. Philaminte met fin au dialogue en rappelant qu'Henriette est destinée à Trissotin.

Scène 3 : Trissotin, Armande, Philaminte et Clitandre


Un duel verbal éclate entre les deux prétendants d'Henriette, Clitandre et Trissotin, la cause étant les valeurs de la science.

Scène 4 : Julien, Trissotin, Philaminte, Clitandre et Armande


Julien est le valet de Vadius. Il remet une missive écrite par Vadius à Philaminte. Dans cette lettre, Vadius expose le plan de son confrère Trissotin et affirme que ce dernier ne se soucie véritablement que de la fortune de la famille. Malgré ses révélations, Philaminte ne renonce quand même pas à son idée de marier sa fille à Trissotin.

Scène 5 : Chrysale, Ariste, Henriette et Clitandre


Clitandre se dépêche d'informer Chrysale des intentions de sa femme d'unir Henriette et Trissotin. Le père de famille décide alors de gagner de vitesse et de lier sa fille à Clitandre avant la cérémonie organisée par sa femme.

Acte V


Scène 1 : Henriette et Trissotin


Henriette entreprend de dissuader Trissotin d'accepter de faire d'elle sa femme. Ce dernier n'en démord pas et lui réitère ses sentiments.

Scène 2 : Chrysale, Clitandre, Martine et Henriette


Chrysale expose à sa fille Henriette, qu'il est déterminé à s'imposer à sa femme en qualité de chef de famille et ainsi la dissuader d'unir Henriette à Trissotin. Henriette le soutient et espère qu'il saura être inébranlable dans sa tentative. Chrysale sollicite leur soutien et Martine affirme qu'elle l'encouragera.

Scène 3 : Philaminte, Bélise, Armande, Trissotin, le Notaire, Chrysale, Clitandre, Henriette et Martine


L'assemblée est réunie devant le Notaire pour marier Henriette, la petite dernière de la famille. Philaminte réclame que le Notaire modifie le langage du processus d'union et l'adapte à un style enseigné par Trissotin. L'officier public lui fait comprendre qu'il ne serait pas possible de changer de procédure et demande ensuite le nom des futurs mariés. Chrysale et Philaminte mentionnent donc le nom de Clitandre et Trissotin comme époux. Martine intervient alors et plaide en faveur d'Henriette et de Clitandre.

Scène 4 : Ariste, Chrysale, Philaminte, Bélise, Henriette, Armande, Trissotin, Le Notaire, Clitandre et Martine


C'est la dernière scène de cette comédie. Ariste apparaît avec deux missives qui stipulent que Chrysale et Philaminte viennent de perdre leur fortune. Après cette annonce, Trissotin renonce à l'envie de prendre Henriette pour épouse. Ariste avoue alors qu'il ne s'agissait que d'un stratagème pour déjouer les plans du fameux poète. La scène se termine sur Henriette et Clitandre, qui se marient finalement avec la permission de Chrysale et Philaminte.
 






Retour aux explications et commentaires de textes pour le bac de français

biographie ernaux
 

Bacfrancais.com® Copyright - Tous
droits réservés. Toute reproduction complète ou partielle est formellement interdite. Les commentaires de texte, les fiches, les biographies sont la propriété de bacfrancais.com®