Jean-Claude Carrière

Carrière, La Controverse de Valladolid, Présentation de l’œuvre et résumé

Contexte

Cette controverse est le premier procès des droits de l’Homme.

En 1492, découverte de l’Amérique. Colomb croit que ce sont les Indes Orientales. L’Espagne a besoin de conquérir des territoires, et subventionne donc des expéditions pour prendre possession de ces territoires.

Les Indiens souffrent de l’attitude des espagnols. Les portugais prennent le relais et détruisent la culture indienne. Ces territoires ne comblent pas les espérances.
En 1493, Colomb défend la valeur marchande des Indiens pour combler le manque de richesse. Des bateaux entiers d’Indiens sont alors envoyés en Espagne.

L’Église commence à avoir des échos, à s’émouvoir car les Indiens sont traités comme des esclaves en Espagne. Cela soulève un débat : Sont-ils nos frères? ou alors font-ils partie d’une race inférieure? Cette question est fondamentale.

En 1550, Charles Quint demande qu’une commission soit réunie à Saint Grégoire de Valladolid car c’est la capitale de l’Espagne. La question est alors « Faut-il continuer à conquérir ce nouveau continent? » étant donnés les dures conditions de vie et le manque de richesses.
Mais entre temps, on a découvert le Mexique en 1525, et le Pérou en 1540.
En 1550, l’Espagne se désintéresse du Nouveau Monde et s’intéresse à l’Europe. Les expéditeurs sont alors obligés de s’auto-financer.
D’ailleurs, en 1499, Isabelle de Castille démet Colomb de ses fonctions. Elle va faire renvoyer tous les Indiens dans leur pays et promet la mort à ceux qui les gardent en Espagne.

L’histoire

Charles Quint demande cette controverse car, entre les deux règnes se sont réinstaurées les vieilles habitudes. Il édite les lois nouvelles en 1542 pour contrôler les institutions espagnoles et améliorer le statut des Indiens; celles-ci vont d’ailleurs supprimer les « encomiendas ».
Mais elles n’ont pas beaucoup d’effet, et les Indiens vont continués à être exploités.

En 1550, Charles Quint supprime les conquêtes du Nouveau Monde. Pour faire le point sur le statut des Indiens, il convoque ce débat pour :

Fixer le cadre et les conditions des conquêtes futures;
Corriger ce que les lois nouvelles n’ont pas réussi à définir et fixer (le statut des Indiens).

Le Roi choisit alors avec soin les personnages qui vont faire ce « procès » :

Bartolomé de las Casas, qui a fait ses études dans le couvent où se réunit la controverse;
Ginès de Sépulvéda, un prêtre, premier confesseur du Roi, théologien imminent, humaniste.

Il va y avoir aussi des théologiens, des juristes, des juges laïques.
C’est l’ensemble de l’administration de l’Espagne qui est présentée, à laquelle s’ajoute un envoyé du Roi. Le choix des participants révèle le souci d’objectivité de Charles Quint.

Les personnages

Las Casas : Quand Las Casas arrive dans le Nouveau Monde, en 1520, il va obliger les Indiens à se convertir, il va les faire travailler, … (personnage ambigu).

Il ne s’est donc pas toujours opposé à la conquête. Il affichait un certain mépris envers les noirs. Il a d’ailleurs été l’un des introducteurs des noirs dans la Nouvelle Espagne.

Jusqu’en 1550, il était favorable pour envoyer les noirs travailler à la place des Indiens.

Il s’est battu pour pour que l’évangélisation soit libre, pour rendre les terres aux Indiens.

Sépulvéda : Sépulvéda est un spécialiste de la culture grecque. Il a déjà publié plusieurs livres. Le premier est un traité de ce qu’il appelle « la guerre juste ».

La controverse

Les deux personnages sont opposés sur les deux points de la controverse.

La véritable controverse s’est déroulée en deux séances de un mois chacune :

Août à septembre 1550;
Avril à Mai 1551.

Au cours de ces deux mois de discussion, il y aura eu cinq thèmes :

La soumission des Indiens à l’Espagne;
La condition naturelle des Indiens;
Peut-on employer la force pour les détourner de leurs rites païens?
Les soumission des Indiens à la civilisation espagnole;
L’évangélisation et ses conditions.

Las Casas va avoir le dessous car : ce n’est pas un orateur : c’est un homme de terrain, son argumentation est confuse, passionnée.

Conclusion

La suite de cette controverse :

Las Casas se lance dans la désapprobation : il publie huit traités. Il meurt peu de temps après, désespéré.
Sépulvéda : son ouvrage est publié; il gagne la confiance du Roi. Il continue à défendre sa thèse : il faut conquérir pour répandre la foi.
Les tortures, les pillages sont interdits.
On voit des révoltes d’Indiens en 1554 au Chili.

L’initiative était intéressante mais elle se limitait seulement à l’Amérique. La controverse pose pour la première fois la question du droit d’un peuple à prendre possession des territoires d’autrui, et ceci en faveur de la foi catholique.

Questions / Réponses sur l’œuvre

1. A quelle époque se situe l’intrigue ?

L’intrigue se situe au milieu du XVIème siècle, et plus précisément en 1550.

2. Dans le premier chapitre le Cardinal Roncieri déclare : « Mes chers frères, depuis que la grâce de Gieu, le royaume d’Espagne a découvert et conquis le royaume de l’Ouest […] nous avons vu s’élever un grand nombre de questions difficiles que rien ne laissait prévoir. Une de ces questions qui est de la première importance, n’a jamais reçu de réponse claire et complète. C’est elle qui nous réunit ici. »
Après avoir défini le rôle du Cardinal Roncieri dans la Controverse de Valladolid, formulez de manière très précise la question à laquelle il fait allusion.

Le Cardinal Roncieri anime le débat, il rappelle Las Casas et Sépulvéda à l’ordre quand ils s’éloignent de la question. Il est l’envoyé du Pape, il a un rôle d’arbitre et de juge car il doit trancher le débat.
La question est en fait : Est-ce que les Indiens sont des hommes au même statut que les Espagnols de cette époque?

3. Il est possible de distinguer trois manières d’argumenter :

Démontrer : le locuteur cherche à prouver que quelque chose est vrai en soi en suivant un raisonnement logique.
Convaincre : le locuteur cherche à prouver à quelqu’un que quelque chose est vrai en faisant surtout appel à la raison.
Persuader : le locuteur cherche à prouver à quelqu’un que quelque chose est vrai en faisant surtout appel aux sentiments, à l’émotion.

A quelle définition Las Casas correspond-il ? Et Sépulvéda ?

Las Casas cherche plutôt à persuader en parlant des massacres …
… alors que Sépulvéda cherche plutôt à démontrer, et à convaincre.

4. Qui sont Ramon et Gustavo ? En quoi leur présence est-elle déterminante ?

Ramon et Gustavo sont deux colons espagnols qui ont des terres en Amérique. Ils ont fait exprès le voyage pour assister à cette controverse.
Leur présence est déterminante car, avant que le Cardinal ne rende sa décision, ils vont lui faire part des problèmes d’argent que pourrait engendrer sa décision.

5. Quelles sont les « surprises » réservées à l’assistance par le Cardinal ?

Les « surprises » réservées à l’assistance par le Cardinal sont la venue d’une famille indienne, d’un acrobate indien, et d’une troupe de fous.

6. Lorsque, obéissant à l’ordre du Cardinal, un jeune moine frappe « l’idole », quelles sont les réactions des Indiens ?

Quand le jeune moine frappe l’idole, un des indiens se précipite pour s’interposer mais sa femme le retient.

7. Comment interprétez-vous la scène finale de la Controverse de Valladolid ?

La scène finale montre que l’on tourne en rond. Au départ, la question se porte sur les Indiens, puis après, elle se porte sur les Noirs. On en revient au même problème éthique, et les noirs prennent alors le rôle des Indiens.

Du même auteur Carrière, La controverse de Valladolid, Résumé Carrière, La Controverse de Valladolid, L'Ouverture du débat par le Cardinal Roncieri Carrière, La Controverse de Valladolid, La réaction de l'Indienne Carrière, La Controverse de Valladolid, Dialogue délibératif entre Sépulvéda et Las Casas,Eh bien ? Qu'est-ce que ça prouve ? Demande le légat... Le Cardinal accorde ce point, ne pouvant guère le discuter Carrière, La Controverse de Valladolid, L'Annonce de la décision Carrière, La Controverse de Valladolid, Dialogue entre Las Casas et Sépulvéda

Tags

Commentaires

0 commentaires à “Carrière, La Controverse de Valladolid, Dialogue entre Las Casas et Sépulvéda”

Commenter cet article