Jean de La Fontaine

La Fontaine, Fables, L’huître et les Plaideurs

Fable étudié

Un jour deux pèlerins sur le sable rencontrent
Une huître, que le flot y venait d’apporter :
Ils l’avalent des yeux, du doigt ils se la montrent ;
A l’égard de la dent il fallut contester.
L’un se baissait déjà pour amasser la proie ;
L’autre le pousse et dit : « Il est bon de savoir
Qui de nous en aura la joie.
Celui qui le premier a pu l’apercevoir
En sera le gobeur; l’autre le verra faire.
– Si par là l’on juge l’affaire,
Reprit son compagnon, j’ai l’œil bon, Dieu merci.
– Je ne l’ai pas mauvais aussi,
Dit l’autre ; et je l’ai vue avant vous, sur ma vie.
– Eh bien, vous l’avez vue ; et moi, je l’ai sentie.»
Pendant tout ce bel incident,
Perrin Dandin arrive : ils le prennent pour juge.
Perrin, fort gravement, ouvre l’huître et la gruge,
Nos deux messieurs le regardant.
Ce repas fait, il dit d’un ton de président :
« Tenez, la cour vous donne à chacun une écaille
Sans dépens, et qu’en paix chacun chez soi s’en aille. »

Mettez ce qu’il en coûte à plaider aujourd’hui ;
Comptez ce qu’il en reste à beaucoup de familles,
Vous verrez que Perrin tire l’argent à lui,
Et ne laisse aux plaideurs que le sac et les quilles.

La Fontaine, Fables, Livre IX

I. Le titre

2 mots sans rapports.
2 univers différents : végétal # humain, justice # plaideurs.
Ironie ? absence de relation logique entre les 2.
Les plaideurs sont associés à quelque chose de sérieux en opposition avec l’huître qui est plutôt dérisoire.

II. La forme

Alexandrins et octosyllabes, 25 vers.
3 sortes de rimes + particularité du vers 18.

Récit ironique, côté ridicule :

Récit car :

– Plusieurs parties distinctes.
– 1ère partie situation initiale.

On annonce les personnages au V1 « deux pèlerins », repère spatio temporel V1 « un jour », « le sable », puis l’objet du litige « l’huître ».

Ironique :

– Chiasme, qui le renforce.

V3 : 1er hémistiche ? sujet – verbe – complément } symétrie ?complément – sujet – verbe }
– Objet de la dispute : une huître.
– Distance entre l’objet et les réactions provoquées.

V11 : « Dieu merci »: autorité suprême.

V13 : « sur ma vie » : il jure.
– Perrin joue le jeu d’être comme font les juges.

V16 à 17 : « pour jugé », « fort gouvernement » ; V19 « président ».
Alors que les circonstances ne le justifient pas, il n’est question que d’une huître. Il ridiculise les 2 pèlerins ? il ne fait que suivre leurs comportements.
– Pèlerins = connotation religieuse, donc normalement charité chrétienne mais paradoxe car ils se disputent et ne veulent pas partager : on se moque.

V15 : « bel incident » doute du sens de l’adjectif.
« bel » ?ironique, plutôt un incident mesquin: antiphrase.
– Ils se ridiculisent par leur entêtement à ne pas réagir, attitude enfantine.
– Manière dont sont nommés les pèlerins.

V1 : « 2 pèlerins, V3 « ils » = ensemble, V5 et 6 « c’est un, l’autre » = opposition, V7 « nous », V11 « compagnon ».
Personnages méprisables dans leur égoïsme.

III. Présence de la justice

– Champs lexical de la justice V16 et 17.
– Une justice qui s’exerce aux dépends de quelqu’un .
– Une fois que Perrin Dandin a gobé l’huître V17, justice a été faîte, il est parvenu à abolir un certain équilibre => ils ne se disputent plus.
– Perrin dénonce en quelque sorte le système judiciaire qui n’est pas honnête.

IV. Moralité

– Lien avec le récit.
V24 : « Perrin » à lien explicité.
V22 : « à plaider ».
V25 : « les plaideurs ».
– Généralisation.
– Impératif.

V22 « mettez », V23 « comptez », V24 « venez ».
– Ils s’adressent à tous les plaideurs.
– Cherche à convaincre le lecteur.
– « bcp de familles » = bcp + général, adv. de quantité.
– « aujourd’hui » : indéfini mais quand même précis.
– mode d’argumentation de la morale: déductif : visée didactique.
– « vous verrez que » : constatation.

Du même auteur La Fontaine, Fables, Les deux Coqs La Fontaine, Fables, Le Savetier et le Financier La Fontaine, Fables, Le Philosophe Scythe La Fontaine, Fables, Le Villageois et le Serpent La Fontaine, Fables, Les Animaux Malades de la Peste La Fontaine, Fables, Le Rat et l'Huître La Fontaine, Fables, Le Coq et la Mouche La Fontaine, Fables, Le Loup et le Chien La Fontaine, Fables, La tortue et les deux canards La Fontaine, Fables, Le pouvoir des Fables, Seconde partie

Tags

Commentaires

0 commentaires à “La Fontaine, Fables, Le pouvoir des Fables, Seconde partie”

Commenter cet article